Home Uncategorized Dragon Ball Super : Super Héros victime de piratage : plus de 3000 mises en ligne en quelques jours

Dragon Ball Super : Super Héros victime de piratage : plus de 3000 mises en ligne en quelques jours

by Lyle Généreux

L’un des films les plus attendus de 2022 était Dragon Ball Super : Super héros, qui a rempli les cinémas du Japon le 11 juin. TOEI Animation a utilisé de nouvelles techniques d’animation pour le film, mais elles n’ont pas satisfait tous les fans prétentieux de la franchise.

Malgré cela, même Yusuke Murata, concepteur de One-Punch Man, a fait l’éloge de Dragon Ball Super : Super Hero, félicitant le directeur de l’animation pour le travail accompli. Le film n’est pas encore arrivé hors des frontières nationales de manière officielle, mais dans les mois à venir, nous pourrons le voir dans les salles italiennes grâce à Crunchyrollqui s’occupera également du doublage.

Malheureusement, il y a déjà ceux qui ont décidé d’emmener le film partout dans le monde sans licence, de le ramener au cinéma et de le publier sur le net illégalement. Au cours des dix premiers jours de diffusion, Dragon Ball Super: Super Hero a été mis en ligne 3 000 fois. Les données, détectées par TOEI Studios et rapportées sur Twitter par @shonenleaks, c’est vraiment grave, et les sanctions pour des délits de ce type peuvent entraîner pour le client jusqu’à 10 ans de prison et jusqu’à 10 millions de yens (environ 71 000 €) d’amende.

Probablement à la maison Animation TOEI ils étaient prêts à une telle éventualité étant donné le battage médiatique derrière le film, et sauront certainement comment agir légalement contre les criminels. Dragon Ball Super : Super Hero a pourtant franchi le cap du milliard de yens au box-office japonais, signe que le film ne peut que donner d’autres satisfactions à la franchise à travers le monde.

Leave a Comment