Home Uncategorized Shueisha et Viz Media sur l’attaque des nouveaux sites pirates de mangas : voilà qui est dans le collimateur

Shueisha et Viz Media sur l’attaque des nouveaux sites pirates de mangas : voilà qui est dans le collimateur

by Lyle Généreux

Depuis l’explosion d’Internet, le nombre de chapitres et de volumes de manga téléchargés en ligne a considérablement augmenté. Désormais, le piratage de mangas et d’animes est toujours au centre des lois japonaises, avec la tentative d’endiguer le phénomène qui enlève de nombreux profits aux différentes maisons d’édition. Dans ce composé, Shueisha est toujours à l’affût.

La maison d’édition de ONE PIECE, Naruto, Bleach, Dragon Ball et bien d’autres titres est l’une des plus touchées du secteur grâce aux nombreux mangas d’attrait mondial. C’est pourquoi elle est toujours la première à agir contre les sites pirates, souvent en compagnie de Kodansha, Shogakukan et bien d’autres. Cette fois pourtant Shueisha déménage avec Viz Mediasa filiale américaine, avec des sites pirates très spécifiques en tête.

Selon le site TorrentFreak, Shueisha et Viz Media se déplacent pour obtenir « des documents et des déclarations à utiliser dans une procédure judiciaire étrangère ». La la première cible est Manganeloun site qui, selon les rapports, reçoit plus de 24 millions de visites par mois. L’autre site est plutôt Manganato, qui en mars 2022 a même enregistré des accès pour 180 millions, un trafic bien supérieur à celui des géants de l’industrie tels que The Pirate Bay et Fmovies réunis. Le but de Shueisha est de réduire le trafic mondial vers les sites pirates.

Toei Animation prend également des mesures contre les téléchargements illégaux de Dragon Ball Super : Super Hero.

Leave a Comment